Naï Naï : je voudrais manger à la cantine !

 

Oubliez tout ce que vous savez des restaurants chinois en France. Du petit restaurant au décor suranné et surchargé de tableaux laqués inondant les murs de dragons et de guerriers, aux lanternes fanées et aux raviers de porcelaine faussement traditionnelles chargés de sauce, noyant d'improbables mijotés au milieu d'un riz cantonnais collant,  ces buffets impersonnels dégueulant de promesses à volonté, où la crevette insipide et le soja en folie finissent par cotoyer dans une assiette de taille ridicule le litchi de conserve et le nougat élastique... aujourd'hui je vous emmène en Chine, la vraie, celle des des grands-mères qui cuisinent avec amour des recettes familiales servies sur un coin de table. C'est d'ailleurs l'origine de Naï-Naï : mamie en mandarin !