Accéder au contenu principal

Articles

A LA UNE

Home sweet omelette

L'omelette est avant tout pour moi un souvenir d'enfance. De dimanches soirs dans la cuisine, dans l'espoir vain de suspendre encore un peu le temps, déjà un peu au lundi qui viendrait, cartable en sentinelle guettant près de l'entrée, les joues encore rougies de la balade en forêt..., a vieille jatte ébréchée trônant sur la toile cirée, les oeufs cassés avec dextérité, un à un, battus lentement, auxquels s'ajouteront la cueillette du jour ou le fond du placard : champignons parfumés, lardons luisants, qui sait un bouquet de persil ou quelques brins de ciboulette, tandis que la salade attend sagement son tour. De ce plat simple en apparence, ma grand-mère faisait un rituel de gourmandise, et j'observais avec délices la maîtrise du geste, l'instant de grâce qui consacrait l'instant précis où la cuisson serait parfaite. Pour faire une bonne omelette Les oeufs d'abord : Ne pas dépasser huit oeufs par poêle afin d'avoir une cuisson unifor

Derniers articles

Saint-Jacques rôties, crémeux de chou-fleur à l'islay, citron noir

Naï Naï : je voudrais manger à la cantine !